François Lubrina s'oppose à la signature de l'ARM pour les vétérinaires

Publié le par UMP Quebec

ARMEn sa qualité de délégué des Français de l'étranger au Québec, François Lubrina a manifesté cette semaine, son désaccord sur le projet d'ARM pour les vétérinaires, auprès de Christian Rondeau, Président du conseil supérieur de l'Ordre des vétérinaires français.

Vétérinaire lui-même, François Lubrina bataille auprès des autorités françaises et des ordres en France depuis de nombreux mois, afin que l'équité entre Français et Québécois soit une réalité, pour les professions visées.

Rappelons que les accords de reconnaissance mutuelle (ARM) des diplômes, signés entre Jean Charest et Nicolas Sarkozy en 2008, visent à faciliter le  droit d'exercer au Québec pour nos compatriotes, avec la même réciprocité pour les Québécois en France. Chaque profession doit négocier et signer les modalités pratiques et propres à chaque profession.

Eric Troncy, vétérinaire français exerçant au Québec et très engagé dans ce processus, a formulé de nombreuses propositions pour garantir l'équité de l'accord, et notamment celui d'imposer un test de français au vétérinaires québécois voulant exercer en France.

François Lubrina, soucieux des intérêts de nos compatriotes, regrette le "corporatisme aigu" des Ordres québécois, et le contrôle qu'ils continuent d'exercer tant en amont qu'en aval, sur l'accès aux dites-professions. Il en appelle au premier ministre Charest pour recadrer et modifier le système professionnel québécois et l'Office des professions du Québec.

Publié dans Vie Locale

Commenter cet article