Discrimination au Collège Marie-de-France

Publié le par UMP Quebec

aurelia_francois_2.JPGCe qui aurait pu être une belle fête, s'est transformé en une double punition pour François Lubrina et sa fille handicapée Aurélia.

En effet, alors que Nicolas Sarkozy a fait de l'intégration du handicap à l'école, un axe majeur de sa campagne en 2007, la direction du collège Marie-de-France à Montréal a décidé de prendre le contre-pied de cette politique en excluant père et fille du collège.

Scolarisée depuis des années au collège, Aurélia n'a été admise qu'en "visiteuse" cette année, et sera tout bonnement exclue du Collège l'année prochaine pour des raisons "d'inadaptation des locaux"; si cette décision est difficile pour Aurélia et ses parents, elle est choquante pour chacun de nous, en ce 21ème siècle, ou l'intégration de la différence est une source d'enrichissement pour chaque enfant, chaque adulte.

Comme si ce n'était pas suffisant, la direction du Collège a décidé d'exclure des cérémonies du 70ème anniversaire du Collège, le père d'Aurélia, François Lubrina.

Alors qu'en ce 30 avril, de nombreuses personnalités françaises se pressaient pour célébrer cet anniversaire, notre élu UMP à l'AFE, qui a réalisé 40% des voix aux dernières élections, était exclu pour des raisons personnelles, au déni de la démocratie. Lorsque l'on sait le dévouement de François Lubrina pour notre communauté française depuis 40 ans, on a bien du mal à comprendre la position de la direction du Collège. 

"Ensemble, prêts pour le monde", slogan de ce 70ème anniversaire, s'est vite transformé en "Entre nous, dans notre monde". L'enseignement français, un des meilleurs du monde, se distingue notamment de l'enseignement Nord-Americain par le développement de l'esprit critique et l'acceptation de la différence. CQFD

 

ARTICLE 24H MONTREAL

Publié dans Vie Locale

Commenter cet article